"Don't pray for easy lives, pray to be stronger men"
John Fitzgerald Kennedy - 29/05/1917 - 22/11/1963


Aujourd'hui j'ai envie de vous partager un petit bout de ma vie, un petit bout d'une passion que j'ai depuis plus de 10 ans maintenant. Aujourd'hui sur le blog on va donc parler de John Fitzgerald Kennedy. Je vais essayer de partager tout ça avec vous & de vous expliquer pourquoi et comment ce "mythe", cette tragédie est entrée dans ma vie.


Je ne me souviens plus de l'âge que j'avais (ça devait être la quinzaine mais exactement je ne saurais pas vous dire), mais je me souviens parfaitement du moment où j'ai découvert la famille Kennedy. J'habitais chez mon père à l'époque, et comme aujourd'hui j'avais des soucis de sommeil (crise de panique, peur & j'en passe) je passais donc une bonne partie de mes soirées devant la télé. Ce soir là je suis tombée sur un reportage concernant la vie de John Kennedy Junior (à savoir le fils de JFK pour les non-initiés), enfin sa vie et surtout sa mort. Bien entendu ils ne pouvaient pas parler de John John (c'était le surnom de JFK Junior) sans parler du décès de son père et de l'image que le petit avait laissé lors de son enterrement : à savoir le salut militaire lors du passage du cercueil.
Ce reportage m'a touchée, chamboulée je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi, c'est quelque chose que j'ai ressenti devant ma télé à cet instant. Je connaissais Kennedy de nom mais là de voir un reportage sur son fils, voir des images de cette famille & apprendre la tragique destin réservé à plusieurs de ces membres m'a touchée en plein cœur. J'en fais trop selon vous ? Peut être, ou peut être pas. C'est à partir de ce jour que je me suis intéressée à cette famille, à ce personnage et j'ai l'impression que c'est fait pour durer.


Depuis ce jour j'ai cherché et lu tous les livres traitant de Kennedy que je trouvais, j'ai regardé tous les reportages et films qui parlaient de cet homme et de sa famille. J'ai appris énormément de choses, de jolies choses & des moins jolies aussi, mais aucun homme sur terre n'est irréprochable non ? Je ne vais pas faire de politique ici ou de jugement moral, ce n'est pas le but et à mon avis cela ne sers à rien. Et puis je ne supporte pas qu'on crache sur les morts. J'ai dis en début d'article que j'allais vous expliquer pourquoi je me passionne autant pour cette histoire, pour cet homme & tout ce qui le touche, mais à vrai dire je crois que je ne peux pas vous expliquer. Je me passionne pour l'histoire depuis longtemps et certaines histoires peuvent toucher plus que d'autres. Je n'ai pas choisis de m'accrocher à ce personnage, à sa mort, à ce mystère, c'est comme ça. Alors oui c'est la réponse facile me direz-vous mais le fait est que tout cela me passionne. Cet assassinat me touche profondément et je ne cesse de me demander "Mais s'il n'avait pas été tué, il aurait pu faire tellement de choses !" ou pas. Mais ça on ne le saura jamais. Tout comme on ne saura jamais réellement qui a tiré & pourquoi.


On arrive à la fin de l'article et je me rends compte qu'il est beaucoup plus décousu que ce que j'avais prévu et je m'en excuse. Je n'ai pas voulu préparer ou écrire à l'avance cet article, j'avais envie de laisser parler mes émotions. Aujourd'hui c'est l'anniversaire de la mort de John F. Kennedy et comme chaque année j'ai l'impression de célébrer la mort d'un proche et vous serez à mon avis très peu à comprendre, et je ne sais pas si cet article vous aidera. Au cours de mes lectures j'ai appris que Kennedy avait dis cette phrase le matin de sa mort "Si quelqu'un veut me flinguer, il y arrivera." il ne pouvais pas avoir plus raison car quelques heures plus tard, John Fitzgerald Kennedy était abattu en pleine rue à Dallas. On ne se serait sûrement pas souvenu de lui s'il n'avais pas été assassiné, ou peut être qu'ils aurait fait de grandes choses et que c'est pour cela qu'on aurait retenu son nom, mais on ne saura jamais. Malgré tous ces travers, je suis sûre qu'il était un grand homme, et qu'il aurait pu accomplir de grandes choses par lui-même s'il en avait eu le temps. Merci à vous qui avez lu mon petit (enfin plutôt grand) article qui se voulait être un hommage à ma façon, j'espère que vous comprendrez mieux pourquoi cette histoire me passionne tant.