Mais où étais-je ?

11/04/2018

J'ai mis des semaines à écrire cet article. Même ouvrir la page était au dessus de mes forces. Et pourtant j'avais envie de poster des articles, de vous parler de choses et d'autres mais une semaine de pause s'est transformé en deux, puis trois, puis quatre puis plus que ça. Après comment revenir sans explications ? Les raisons de mon absence se trouvent dans cet article, si le pourquoi t'intéresse je t'invite à continuer la lecture.

Cet article va être très compliqué à rédiger pour moi, il se peut donc qu'il soit un peu brouillon et je m'en excuse d'avance.
A vrai dire je ne sais pas trop par quoi commencer, je traîne tout cela depuis tellement longtemps que j'ai du mal à en parler. Je suis dépressive. Voilà les mots sont posés. Des mots simples mais vraiment très compliqués à dire et à assumer. Il m'a fallu des années pour prononcer ce mot, je n'arriver pas à m'associer à la dépression, pour moi la dépression c'était pour les autres, moi j'allais seulement mal. J'ai appris à vivre, enfin plutôt à survivre, avec cette douleur, j'ai appris à la cacher en public et à mener ma vie malgré elle et au final cette douleur est devenue une partie de moi-même à tel point que je n'arrive pas à imaginer ma vie sans.
Vivant avec cette dépression depuis tant d'années je pense que vous devez vous demander pourquoi maintenant, pourquoi craquer aujourd'hui alors que j'arrivais si bien à gérer tout ça depuis tant de temps. Et bien déjà je ne pense pas que je gérais si bien que ça la situation, cette douleur à provoqué des comportements et des pensées qui n'auraient jamais du exister mais qui sont désormais encré en moi. Et surtout il y a eu un événement que je n'ai pas réussi à gérer, vraiment pas, et qui m'a porté le coup fatal si on peut dire. J'ai cru tenir le choc et passer au dessus de ça, du moins apprendre à vivre avec, et je dois admettre que pendant quelques semaines ça a plutôt bien fonctionné. Mais en fait c'était trop pour moi je n'étais tout simplement plus capable d'encaisser.
Me voilà donc maintenant, mi-avril, trois mois d'arrêt et sous médicaments. Où j'en suis maintenant ? J'en sais rien. Qu'est ce que je ressens ? J'en sais rien non plus. Suis-je guérie ? Non. Clairement non. Je peux pas guérir de plus de 10 ans de dépression comme ça, il faudra du temps, le chemin va être encore très long. Lundi je reprends le travail et je me sens tout sauf prête mais pas le choix, il faut bien y retourner, remettre mon masque et essayer d'avancer et surtout essayer de guérir.
Croyez moi je ne voulais pas être absente du blog ou de la chaîne, j'aime tellement filmer, prendre des photos, rédiger les articles, échanger avec vous ... mais je n'y arrivais pas. Aujourd'hui j'ai l'impression que je suis prête à revenir, à mon rythme, mais j'ai besoin de retrouver quelque chose qui me fait du bien. Qui sait, peut être que cela m'aidera à guérir !


2 commentaires

  1. J'espère que tu arriveras à te soigner de cette dépression. Comme tu le sais, si besoin, je suis là. Fais des choses qui te rendent heureuse! Ça doit être ton objectif principal. Courage! Ps: j'adore la photo du bas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi, je fait tout pour en tout cas ! Je sais ma belle, merci beaucoup ♥ J'avoue je suis pas mal fière de cette photo :)

      Supprimer

Fourni par Blogger.