Si vous avez lu cet article vous savez que cette année je fête mes 30 ans. Aïe j'ai vraiment du mal avec ce chiffre. Les 20 ans c'était niquel, je n'y avais même pas pensé pour moi ce n'était qu'un chiffre comme les autres, mais 30 c'est autre chose, non ?
En fait ce n'est pas vraiment le chiffre qui me dérange, et vous allez vite comprendre pourquoi.
Quand j'étais plus jeune (ça fait toujours rire les gens quand je dis ça, on dirait que j'ai 50 ans) j'aimais beaucoup m'imaginer ma vie d'adulte et très sincèrement elle ne ressemblait pas à celle que j'ai. Adolescente je pensais que je ferais tout avant mes 30 ans, parce que j'ai cette impression un peu stupide que je dois tout réaliser avant mes 30 ans, tous mes rêves et toutes mes envies, comme si après ce cap rien n'était plus possible. Pourtant je sais que c'est faux, je sais que ma vie ne sera pas figée quand je soufflerais mes bougies, mais j'ai ce sentiment d'inachevé, ce goût amer qui me dit que j'ai tout foiré si je n'ai rien coché de ma bucket list avant cette date.
Je rêvais de finir mes études aux Etats-Unis, je n'y ai encore jamais mis les pieds, je me voyais faisant un boulot dans lequel je pourrais m'épanouir, je fais un travail que j'aime mais dans lequel l'épanouissement ne dépasse pas mon investissement, je pensais être casée avant 30 ans et avoir au moins un enfant et, ce n'est pas le cas. Je n'ai pas la vie que je m'étais imaginée et c'est pourquoi ce cap est si difficile pour moi, c'est dur de faire le deuil qu'on vie qu'on avait imaginé, de se dire que rien ne se passe comme prévu mais que ce n'est pas la fin du monde car pour moi c'est la fin du monde.
Alors oui je sais qu'on a rarement la vie qu'on s'était imaginé plus jeune, que la plupart des gens le vivent très bien parce qu'après tout, ce n'est pas la fin du monde non ? Parfois on réalise ses rêves, parfois non mais dans tous les cas la vie continue, on perd des gens on en rencontre d'autres, on fait et on défait des amitiés, on réalise des choses, on échoue dans d'autres et c'est ce qui nous construit, c'est ce qui fait de nous le personne que l'on est et c'est la vie, c'est comme ça.
Pour rendre se passage plus doux et surtout pour ne pas être seule ce jour là j'ai décidé pour la première fois de ma vie de faire une fête. Une vraie fête. Je n'ai jamais réellement fêté mes anniversaire, j'ai bien sur fait des repas en famille et des restau avec les potes mais je n'ai jamais réellement marqué le coup, même pour mes 18 ans, alors je me suis dit que pour mes 30 ans il fallait marquer ça, non ? J'ai donc loué une salle et je prépare ça tout doucement, mais ça, on en parlera plus tard dans une nouvelle catégorie du blog : "birthday party" qui sera inaugurée très bientôt. Peut être qu'être entourée pour mon anniversaire m'aidera à me sentir mieux, peut être qu'avoir une partie de mes proches avec moi m'aidera à relativiser ma sensation d'échec et peut être que d'ici là j'arriverais à me dire que non, ce n'est pas grave si je ne coche pas des case de ma bucket list avant mes 30 ans, parce que la vie ne s'arrête pas à cet âge et que je peux encore réaliser des choses tout au long de ma vie.
Et vous, vous fêtez quel âge cette année ? Vous avez déjà redouté un cap à ce niveau ? Dites moi tout !
Tu as aimé cet article ? Épingle le sur Pinterest ♥